Accueil » Uncategorized » MARCHE SANDAGA-ENIEME INCENDIE : Qui maudit le Sénégal ?

MARCHE SANDAGA-ENIEME INCENDIE : Qui maudit le Sénégal ?

Image

Plus d’une centaine de cantines consumées par les flammes dans ce mythique marché de Dakar. Les pertes sont estimées à environs 200millions de Francs CFA

L’incendie survenu à Sandaga, il y a quelques jours, a encore surpris beaucoup de personnes. Ce qui ne devrait être aucunement le cas. La levée des flammes dans le célèbre marché de la capitale sénégalaise vient logiquement  s’ajouter à une série d’incendies passés et d’autres à venir.

Comme à l’accoutumée, certains se sont permis  d’éloigner le débat de ce qu’il aurait dû être réellement. Malédiction, sanction divine et autres arguments ont été brandis pour expliquer ce fait. L’idée de mystère a vite fait de prendre le dessus.

Et quand il ne s’agit pas de phénomènes métaphysiques, on s’attaque au maire de la ville, l‘incriminant d’un tel désastre.

La ville américaine de Las Vegas est considérée comme l’une des plus illuminées du monde. Elle est plus connue pour les jeux et le sexe : donc un terrain de débauche. Pourtant dans cette partie des États-Unis, l’on n’a jamais entendu parler d’incendie. Donc, pourquoi c’est sur Dakar qu’une malédiction devrait-elle s’abattre ?

Il serait plus urgent  d’aller chercher et trouver les raisons de l’incendie ailleurs. Et surtout pas sur le maire de la Ville, qui n’en aurait eu aucun intérêt même si le contexte pourrait nous faire  penser autrement.

C’est dommage de voir les récupérations politiques dans un sujet si grave qui mérite la réflexion de tous pour une résolution pérenne des problèmes d’incendie au Sénégal.

Les marchés de Rufisque et de Thiès ont déjà pris feu. L’an dernier le commissariat central de Dakar allait en fumée. Bien avant cet incident, une partie du ministère des affaires étrangères s’enflammait. Si l’incendie du marché Sandaga a emporté beaucoup d’argent, celui de la médina avait pris 9 vies humaines, des talibés.

Une grosse partie des responsabilités de tous ces malheureux incidents est à voir chez les personnes concernées elles-mêmes. Entre anarchie dans les systèmes de branchements des fils électriques et le laisser faire des gouvernants, le feu trouve toujours un chemin où se frayer.

Si les autorités de la ville de Dakar avaient jugé utile de recaser les commerçants de ce marché, malgré les réticences de ces derniers, en revanche l’incendie vient probablement régler la question. Il vient aussi en quelque sorte, comme par hasard, légitimer le processus de  »recasement » et la nécessité de donner un nouveau souffle à des bâtiments menacés de ruine. Tout en espérant que des enquêtes sérieuses fassent la lumière sur cet incendie.

Publicités

Ton opinion, c'est par ici !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s