Accueil » societe » INCENDIE DE LA MEDINA : Ces hypocrites qui ont osé s’étonner

INCENDIE DE LA MEDINA : Ces hypocrites qui ont osé s’étonner

Image

Les pompiers tentent de trouver d’autres corps

L’incendie de la Médina a mis 3 grands axes en évidence. Les habitations de fortunes qui pullulent à Dakar, la question de la mendicité et de la traite des enfants et enfin le délaissement des questions sociales au profit de celles politiques par nos autorités.

 Mais je m’intéresse à la question des enfants de la rue.

Je pense (contrairement à beaucoup) que cet incident est nécessaire et vital pour une prise de conscience générale. Si ce genre d’événement que je ne considère guère comme un accident se multiplie, peut-être qu’enfin on cherchera des solutions appropriées.

Dans un billet intitulé «Talibés: Sarakh Ngri Yalla», je montrais comment la question de la mendicité était devenu un véritable business pour ceux qui s’y attellent. Si cette activité est lucrative, n’allons pas demander aux maîtres coraniques de s’en priver?

Image

Un rescapé encore sous le choc

Quand j’entends M. Macky Sall dire qu’il envisage de rapatrier les talibés étrangers chez eux, ce n’est que du dilatoire. Les Sénégalais alimentent le phénomène, l’entretiennent chaque jour et créent les conditions pour sa propagation. Chaque pièce de monnaie donnée à un enfant dans la rue est la contribution pour encourager le phénomène.

«Mais tu sais, ici au Sénégal les gens sont généreux, ils aiment donner», me dirait l’autre. Cela fait parti de la légion d’exemple pour légitimer la pratique.

Si nous pensons être si généreux que cela, avec le président qui a appelé à organiser la charité, pourquoi ne pas voter une loi pour que 10 pour cent des revenus mensuels de chaque fonctionnaire sénégalais soit injecté dans la prise en charge de ces enfants.

Les pièces de 10 frs ou de 100 frs n’ont pas d’impact réel sur la vie ou le devenir des gamins qui tendent la main.

Et de toute façon, ce n’est pas bien grave. D’ailleurs qu’est-ce qui est grave dans le ndakarou? «Graoule, Dogolou Yalla la» ( C’est pas grave, c’est la volonté divine). Dieu nous aime tellement qu’il nous bombarde de drames.

A quand le prochain drame et le ballet d’autorités ?

 Je n’ai pas été surpris par la mort de ces 9 enfants entassés dans l’école coranique. Selons les voisins, ces enfants vivaient comme des exclaves et faisaient leurs besoins dans des sachets. Je serai offusqué si eux ont été supris par ce désastre. On s’aperçoit qu’ils savaient mieux que quiconque ce qui s’y déroulait.

 Ce que j’attends et qui me surprendra moins encore c’est le prochain drame.

 Les Tatas (véhicule de transport en commun à Dakar) qui arpentent les échangeurs en position oblique tellement ils débordent de monde ne nous dérangent pas. La surcharge devenue la norme dans les cars rapides nous laisse indifférents.

 «Fii Senegaal la» (Nous sommes au Sénégal) , comme me disait un ami. Je préfère conclure là.

Mais le débat continue dans le box des commentaires.

Publicités

Une réflexion sur “INCENDIE DE LA MEDINA : Ces hypocrites qui ont osé s’étonner

Ton opinion, c'est par ici !!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s